L'HISTOIRE EN HYPOKHâgne

L’objectif de l’enseignement d’histoire en hypokhâgne (cinq heures par semaine) est d’acquérir les bases d’une culture générale historique solide, en étudiant des questions prises dans au moins trois des quatre grandes périodes historiques (Antiquité, Moyen Age, époques moderne et contemporaine).

 

Les thèmes varient chaque année. A titre d’exemple, en 2016-2017, nous étudions :

-         « La vie politique en France entre 1848 et 1880 » ce qui permet notamment de chercher à comprendre pourquoi les Français tendent si facilement à confondre les notions de république et de démocratie.

-         « Rome, de la République à l’Empire (Ier siècle avant notre ère) ». C’est l’occasion de découvrir notamment pourquoi, alors qu’il n’a jamais été empereur, le nom de César (Caesar en latin) est à l’origine aussi bien de la notion de césarisme en français que du mot Kaiser (empereur) en allemand ou encore du mot tsar en russe.

-         « Eglise, religion et société du XIe au XIIIe siècle en occident » : quelles sont les mentalités et les représentations des chrétiens du Moyen Age et notamment comment imaginent-ils la vie après la mort, le paradis, l’enfer (géographie de l’au-delà et d’ici-bas) ?

L'histoire en khâgne

En deuxième année, les étudiants ont tous deux heures d’histoire hebdomadaire. Le programme change chaque année et est entièrement déterminé par le jury du concours de l’Ecole normale supérieure. Néanmoins, il s’agit toujours d’histoire contemporaine (de la Révolution française à nos jours) et le thème étudié concerne une année sur deux plus spécifiquement la France.

 

Ainsi en 2017, le programme est « L’Afrique, la France et les Français, 1871-1962 ».

 

l'histoire en spécialité khâgne

Les étudiants qui choisissent la spécialité histoire et géographie suivent en plus des deux heures de tronc commun, quatre heures de cours d’histoire par semaine. Le programme change chaque année et est entièrement déterminé par le jury du concours de l’Ecole normale supérieure. Il s’agit toujours de deux thèmes choisis dans deux des trois périodes historiques autres que la contemporaine (Antiquité, Moyen Age et époque moderne).

Ainsi en 2017, les questions au programme sont : « Rome et Carthage (Ve-Ier siècle avant notre ère) » et « La guerre de Cent Ans, 1328-1453 ».

Madame Anne THOMAZEAU, professeur d'histoire